13/02/2009

A mon tour

Sans grande surprise nous ne sommes pas très loquaces. Pourtant on ne se voit pas beaucoup.

Il me parle de son boulot, un peu, des clients chiants et des problèmes avec ma mère…

Je ne parle plus du mien ou très peu. D'ailleurs: quoi je travaille moi??? Mais noooon c'est pour rire, je joue à "Martine va au bureau". Il est bien clair que seuls les indépendants travaillent dans ce pays. Quant aux fonctionnaires… ils sont priés de ne pas utiliser de gros mots… ;o)
Les enfants… un tout petit peu…

Les animaux : "Ca va les chevaux?" "Ca va, ton cheval a encore fait ch…"

Les projets communs: le sujet est assez limité.

Les vacances: … no comment

Ahhh oui, le temps qu'il fait … ça ça marche assez bien. Chaque jour nous faisons une étude comparative du climat bruxellois et houyetois…

Et, il faut quand même que je l'ajoute si non chouchou s'empressera de le faire vu que selon lui je ne parle que de ça: les sous. Le fait est que comme je m'occupe d'une petite partie de ses comptes, une fois par mois il faut quand même aborder le sujet et… ce n'est jamais bien pris…

Mais bon, je dois avouer qu'en effet je n'y mets plus beaucoup du mien pour tenter d'alimenter les conversations. Je ne suis déjà pas très douée pour ça à la base mais à force de constater que la phrase " Tout ce vous direz pourra être retenu contre vous…" est au moins aussi valable chez nous que dans le

14:06 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.